• Qui sommes-nous ?
  • Actualités
  • Ressources
  • FR

BMC Client Management (ex FootPrints Asset Core) 12 est sorti

Cette mise à jour de BMC Client Management, solution de gestion des actifs informatiques, a été développée sur la base des retours des clients. Découvrez les nouveautés de la version 12.1 et imaginez le bénéfice dont vous et votre organisation pourrez en tirer.
BMC Client management Photo

Nouvelle architecture OSD

Désormais, pour tout nouveau projet OSD, quelque-soit le nombre de sites à gérer, un seul gestionnaire OSD est nécessaire. Pour les installations existantes, vos anciens gestionnaires OSD sont toujours utilisables. Un référentiel d'images a été ajouté, ce qui élimine la nécessité de multiples gestionnaires OSD.

OSD et les machines UEFI

Quelque-soit le mécanisme de boot, si une machine supporte BIOS, UEFI, ou les 2, aucune configuration n’est requise pour le démarrage de la machine sur une image ISO.

Support des médias USB

Un média USB peut être désormais créé et devient entièrement autonome. Il peut contenir son système WINPE et les images à déployer.

Nouvelles gestion des pilotes

Une nouvelle méthode de gestion des pilotes assignés au modèle de poste, a été ajoutée. Il est maintenant possible de placer l’ensemble des pilotes requis pour un modèle de poste donné, dans un répertoire. Le système déploie tous les pilotes du répertoire correspondant au modèle, évitant ainsi l’incompatibilité de certains pilotes entre modèles.

Optimisation du stockage des pilotes

Le stockage des pilotes a été optimisé de sorte qu’un pilote ne soit plus dupliqué comme c’était le cas dans les versions précédentes. Si aucun objet ne réfère à un pilote stocké, ce dernier est supprimé ainsi que tous ses fichiers associés.

Transfert différentiel pour la mise à jour d’une image

Si une image est mise à jour, seule la partie mise à jour est transférée sur le réseau et non plus l’image complète comme c’était le cas dans les versions précédentes.

Redémarrage contrôle

Un administrateur doit être certain que les postes ne redémarrent pas à des périodes inopportunes. Il est désormais possible d’assigné un redémarrage à un groupe de poste ou à un poste lorsque celui-ci est en mesure de le faire. Ceci est applicable à toute action, comme un redémarrage après application d’un patch ou l’installation d’un nouveau logiciel.